Environnement

Le contrat territorial du Charlet avec le Syndicat Mixte de la Vallée de la Veyre et de l'Auzon

P22_logo_smvva

Le contrat territorial du Charlet

Suite à la signature du contrat territorial porté par le Syndicat Mixte des Vallées de la Veyre et de l’Auzon (SMVVA)*, des travaux sont programmés sur différents tronçons du cours d’eau. Les actions du SMVVA ont été déclarées d’intérêt général afin d’améliorer la qualité de l’eau du ruisseau et atteindre l’objectif européen de bon état de nos milieux aquatiques pour la directive cadre sur l’eau.

Le financement est entièrement pris en charge par le Syndicat, sans aucune participation des Communes.

La première tranche de travaux concerne la zone située au droit de la station d’épuration du Syndicat intercommunal du Charlet à La Sauvetat. Il s’agit de modifier la morphologie du cours d’eau pour permettre l’installation d’écosystèmes aquatiques adaptés. Tous les propriétaires riverains ont été informés et consultés individuellement du projet. En effet, le SMVVA n’entreprend pas de travaux sans leur autorisation.

Une étude préalable a été effectuée par le Cabinet d’études IRH pour en préciser la faisabilité. Le marché prévoit une tranche ferme (reméandrage et renaturation au droit de la station d’épuration) : l’entreprise La Forézienne a été retenue pour ces travaux qui débuteront le 17 septembre 2018. La deuxième tranche optionnelle (travaux de reconnexion du bras aval à la confluence du Charlet avec l’Allier sur la commune de Corent) sera réalisée en 2019.

*Les signataires du contrat territorial :
- les collectivités s’engageant à réaliser des travaux pour améliorer la qualité de l’eau : le  Syndicat Mixte des Vallées de la Veyre et de l’Auzon, les communes d’Authezat, La Sauvetat, Plauzat et Saint-Sandoux ainsi que le SIVOM du Charlet
- des organismes s’engageant à leur apporter un soutien financier : l’Agence de l’eau Loire-Bretagne et le Conseil départemental du Puy-de-Dôme